Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

Réponse au commentaire sur l'article "contre la procédure de licenciement de notre camarade"

25 Octobre 2013 , Rédigé par cgtbezons

Comme nous le demande l'un de nos lecteurs qui semble assidu, nous portons à la connaissance de tous, l'un de ses commentaires (voir article du 22 octobre : contre la procédure de licenciement de notre camarade)

Cela lui évitera de placer ses commentaires n'importe où sans aucun lien avec l'article commenté.

Après tout son point de vu n'est pas inintéressant. Il semble même indiquer une certaine inquiétude parmi ceux qui jugent le licenciement de "notre camarade" normal.

Nous laisserons les lecteurs se faire une opinion par eux mêmes, nous ne portons qu'un fait à leur connaissance.

Mr "Moi", c'est le nom qu'il a choisi comme pseudo, nous ne savons pas si il tient par ce nom à nous présenter un aspect important de sa personnalité, déclare qu'il est syndiqué.

La nature de ses propos laisse penser, soit qu'il ne dit pas exactement la vérité soit qu'il ne connaît pas bien nos préoccupations.

Il a l'air gêné par l'expression "notre camarade", elle traduit, depuis longtemps, la solidarité élémentaire qui existe dans nos rangs. C'est le B.A.BA d'une activité syndicale.

Il a le droit de ne pas le penser. Au passage, le procès qui se déroulait cette semaine, rappelle qu'il existe une certaine forme de solidarité patronale contre les travailleurs et leurs organisations. L'UIMM, le syndicat des patrons de la métallurgie ( branche à laquelle appartient l'entreprise Yvel) entretenait à coups de millions d'euros des caisses "antigrève" ou des "liquidités" pour tenter d'acheter des syndicats un peu trop "libres" ou "indépendants" des travailleurs et qui se sont laisser amadouer. Ce qui est l'inverse de la solidarité, pas seulement pour la CGT mais aussi dans le dictionnaire.

Mr Moi, semble disposer d'informations de première main. Il ne le dit pas, mais cela révèle qu'il travaille lui même dans l'entreprise. Quel est donc son métier?

Nous avons nous aussi à notre disposition de nombreux témoignages anonymes en notre faveur. Nous savons qu'ils n'ont que peu de valeurs juridiques, surtout si ceux-ci, comme celui de Mr moi, ne portent pas sur les faits mais sur une prétendue "réputation" de notre camarade.

C'est pour que chacun puisse juger de la pertinence des arguments et du procédé que nous republions ce commentaire. Nous faisons cependant le choix de ne pas publier de commentaire en général car nous savons que souvent ils appellent une réponse et nous n'avons pas conçu ce blog pour en faire un lieu de débats, mais d'informations. Nous signalons d'ailleurs à Mr Moi qu'il peut venir prolonger le "débat" avec nous ce vendredi 11h30 au changement d'équipe, devant l'entreprise Yvel. C'est sur le lieu de travail que nous souhaitons développer le débat.

Les règlements patronaux rappellent quand à eux que la démocratie s’arrête à la porte de l'usine.

Pour le bureau de l'Union Locale CGT BEZONS

Partager cet article

Repost 0