Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

jeudi 26 novembre : Retraite, les parlementaires doivent entendre les salariés !!

19 Novembre 2013 , Rédigé par cgtbezons

jeudi 26 novembre : Retraite, les parlementaires doivent entendre les salariés !!

Les URIF CGT – FO – FSU – Solidaires refusent la contre réforme

et appellent à une manifestation régionale


Après un « vote étriqué » par une courte majorité des parlementaires, le Senat a rejeté à l’unanimité le projet gouvernemental sur la retraite.

Cet événement rarissime démontre la fragilité des arguments de ceux qui portent ce projet injuste, cela conforte les salariés et l’opinion publique qui refuse cette contre réforme.

En effet, ce projet s’inscrit dans le prolongement des réformes précédentes.

Ce projet injuste et inacceptable conduirait à un appauvrissement des futurs retraités (notamment les femmes) et interdirait l’accès au système de retraite pour les jeunes !!

La retraite à 60 ans, les départs anticipés pour travaux pénibles tels que cela existe dans de nombreux statuts et Conventions Collectives : voilà des propositions qui vont dans le bon sens !

Le financement des retraites nécessite de construire des alternatives par l’apport de ressources nouvelles, tout particulièrement en améliorant le pouvoir d’achat des salariés et en créant des emplois.

Il est urgent d’augmenter l’ensemble des salaires, du privé comme du public, ce qui impose d’en finir avec le gel du point d’indice et de revaloriser l’ensemble des salaires.

A l’inverse de la logique du projet gouvernemental, notre organisation revendique un socle commun de droits en matière de retraite :

  • un départ en retraite à partir de 60 ans et un départ anticipé avant cet âge en reconnaissance de la pénibilité ou de l'insalubrité, avec, pour les fonctionnaires, inscription des critères dans le Code des pensions

  • une validation de toutes les périodes dès l'entrée dans le parcours professionnel jusqu'à la retraite : formation, études, privations d'emploi

  • un départ avec 75 % du salaire d'activité ou du dernier traitement (fonctionnaires)

  • un minimum garanti basé sur le SMIC (1 700 € revendiqués par la CGT)

  • des pensions indexées sur les salaires

  • la reconnaissance de la pénibilité

  • l'intégration des primes ayant caractère de complément salarial dans le traitement indiciaire et l'extinction de l'ERAFP (Établissement de retraite additionnelle de la Fonction publique)

  • la bonification pour enfants

Le texte revient à nouveau à l’Assemblée Nationale à compter du 19 novembre et serait soumis à un vote le Mardi 26 novembre et ensuite le projet repartira au Sénat.

Manifestation sur les retraites le Mardi 26 novembre à 13 heures

(Métro Chaussée d’Antin) pour se diriger vers l’Assemblée Nationale

Départ en car à 12 heures à la salle Jean Vilar à Argenteuil

Boulevard Héloïse .

Inscriptions au 01.34.10.55.11 ou au 06.72.01.83.93 (Patrick).

Tract : 26 novembre les parlementaires doivent entendre les salariés !!

Préavis de grève agents territoriaux de Bezons

Partager cet article

Repost 0