Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

MORY DUCROS : Trahison dans le dos des salariés

8 Février 2014 , Rédigé par cgtbezons

MORY DUCROS : Trahison dans le dos des salariés

Vendredi 31 janvier 2014 et mercredi 04 janvier 2014, les salariés de Mory Ducros ont manifesté devant le tribunal de commerce de Pontoise.

La CFDT, syndicat majoritaire de quelques points (1.9%) devant la CGT a demandâtes son délégué syndical central pour signer le mardi 4 février 2014, grâce à la main innocente de son responsable fédéral, l'accord de reprise du transporteur Mory Ducros par le fonds de retournement Arcole Industries, lors d'une audience du tribunal de commerce de Pontoise.

Cette signature lève de facto la clause suspensive posée par Arcole (qui veut bien reprendre mais avec 3000 emplois sacrifiés sur 5200 et une maigre enveloppe globale de 30 millions d'euros pour les indemnités supra légales, soit une moyenne d'un peu plus de 10 000 euros par salarié.) .

C’est une honte !!!

La vérité est tout autre :

Les salariés avec la seule CGT sont déterminés à amplifier leur mouvement.

Cette reprise au rabais est inacceptable et la « trahison » de la CFDT fédérale et du gouvernement est des plus révélateurs.

Et pourtant de l’Argent il y en a :

En 2011 Mory Ducros a été racheté par le fond caravelle qui a touché plus de 250 millions de la Deutsche Post pour reprendre Ducros, ramassé Mory à la casse, et n’ont pas du tout investi dans le nouvel ensemble en se remplissant les poches. La pilule est d’autant plus dure à avaler pour les salariés que toutes dettes sociales et bancaires de Mory et Ducros avaient été «mises à zéro». Et que la trésorerie de Caravelle est conséquente, le fonds venant tout juste de céder sa participation dans la société informatique Sopra pour 130 millions d’euros…

Hier mauvais jour le coup est tombé… Les médias s’en font le relais « candide »

Le 6 février 2014 Le tribunal a arrêté le plan de cession de Mory Ducros au profit de l'offre présentée par Arcole Industries.

Dans les médias, tous vas bien pour eux il sont sauvés, la CFDT est même héroïquement porté comme une centrale syndicale digne des « X-men », comme sur BFM par exemple, qui s’autorise à faire parler « un syndicaliste heureux du plan de reprise d’Arcole Industrie » sur des images de la mobilisation CGT (on ne dit surtout pas que c’est un Fédéral CFDTISTE).

La réalité c’est que c’est loin d’être fini !!

Les agents se réunissent sur toutes leurs bases pour décider ensemble des formes de poursuite de leur mouvement ils sont en colère et déterminé à continuer le combat.

Partager cet article

Repost 0