Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

STEF :Mobilisation CGT contre la criminalisation de l'action syndicale

13 Février 2014 , Rédigé par cgtbezons

STEF :Mobilisation CGT contre la criminalisation de l'action syndicale

Rendez-vous départemental de soutien le 19 février

à partir de 7 h 00 sur toute la journée.

devant l'entreprise STEF à Saint Ouen l'Aumône - 30 avenue des Béthunes.

C’est le jour de leurs entretiens préalables aux licenciements

Un délégué syndical est attaqué et c’est toute la CGT que l’on attaque !

L'UD appelle tous les militants du Val d'Oise à se mobiliser

pour soutenir les camarades en lutte menacés de licenciement.

Pour l’heure, la direction préfère jouer une carte juridique et a dépêché trois huissiers plutôt que d’ouvrir des négociations. Le conflit intervient quelques semaines après un mois de décembre traditionnellement très chargé et sur fond de dégradation des conditions de travail, d’hygiène et de sécurité.

Les salariés et leur syndicat CGT revendiquent une prime de 700 euros pour le mois de décembre afin de compenser les efforts qui leur sont demandés pour faire face à l’augmentation saisonnière de l’activité. Ils exigent aussi la renégociation de l’accord d’intéressement qui ne devrait pas excéder 60 euros en 2014 (au titre de 2013). Pourtant, affirme Sidi Berthe, délégué syndical CGT, "nous savons que le chiffre d’affaires augmente, mais ce que nous devrions toucher part vers le siège." Par ailleurs, le syndicat demande à renégocier l’accord sur la participation. "On a bien un accord, mais chaque année, on n’arrive pas à toucher ce qui devrait nous revenir. "

Cette détermination à obtenir un autre partage des fruits de leur travail est renforcée par des conditions de travail difficiles. Les personnels travaillent par -28° avec des protections qu’ils jugent insuffisantes. Ils se plaignent également de conditions d’hygiène indignes. C’est ainsi qu’ils n’ont que trois WC vétustes et souvent bouchés pour 150 personnes, tandis que la direction a fait poser des verrous leur interdisant l’accès à ses deux toilettes.
Quant aux horaires de travail, le syndicat affirme qu’un salarié a battu en décembre le record de 57 heures de travail hebdomadaire effectif au lieu d’un maximum de 48 heure
s.

Pour soutenir financièrement les salariés grévistes, la Commission Exécutive Départementale lance unesouscription en direction des syndicats mais aussi de militants du département.

Partager cet article

Repost 0