Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

Le Joint Français Bezons en danger

9 Février 2015 , Rédigé par cgtbezons

 Le Joint Français Bezons en danger

Lors du dernier Comité Central d’Entreprise du 26 novembre 2014, vos élus CGT ont découvert avec stupéfaction :

  • que la Direction Hutchinson estime qu’à l’avenir nous ne pourrions pas survivre seul face à la concurrence qui nous touchera dans les prochaines semaines.

  • que la Direction Hutchinson cherchait à concertiser un partenariat avec un acteur dans le secteur des mastics aéronautique.

Nous avons envoyé le 2 décembre 2014 un courrier à la Direction d’Hutchinson pour qu’elle nous confirme ces propos et profitons de l’occasion pour lister plusieurs intérogations.

A la réunion du GIEES du 4 décembre 2014, qui réunie les élus avec le PDG d’Hutchinson, Monsieur Maigné répondra à certaines questions et confirmera les propos tenus au CCE.

Le 16 décembre nous avons reçu une réponse écrite de Monsieur Poirier à notre courrier qui confirme bien la recherche d’un partenariat pour faire face à « une situation concurrentielle forte qui ne sera pas à notre avantage »

Quelles seraient les conséquences pour notre site de BEZONS si le partenariat aboutissait ou n’aboutissait pas ?


Nous vous communiquons les différents cas vous pourriez observer dans les prochains mois :

*** Possibilité de la création d’une joint venture pour la division Mastics avec un leader du marché des Mastics (association de 2 sociétes pour en céer une nouvelle)

  1. Stillman est intégré à cette nouvelle entité ? Trés peu probable

2) Stillman n’est pas intégré ( reste une société Hutchinson)

- Stillman peu s’en sortir sans Mastics (22M€)

Monsieur Maigné confirme que « Stillman peut continuer à vivre seul »

* Quel sera le prix à payer :

° Réduction du personnel

° Augmentation de la sous traitance

° Délocalisation de certains services

- Fermeture de Stillman et délocalisation de la totalité des productions de Stillman à travers les différentes usines du groupe.

3) Pour la division Mastics :

- La partie automobile sera-t-elle conservée ? Oui pour Monsieur Poirier.

« … assurer le maintien sur le site de Bezons de l’activité Mastics dans son ensemble (automobile et aéronautique) »

- La partie automobile n’intéresse pas le partenaire, le secteur pourrait être vendu ou redistribué au niveau d’Hutchinson ou Total.

4) En cas de mutualisation des services du partenaire avec ceux de Mastics quels services seront supprimés ? (Comptabilité, Achats, Laboratiore Recherche et Développement,…..)

A ce jour nous n’avons aucune réponse.

*** Pas de partenariat – Pas de Joint Venture

Mastics et Stillman restent sur le même site, Mastics sera en difficulté avoué par Monsieur Poirier « … une situation concurentielle forte qui ne sera pas à notre avantage… »*

- La perte du chiffre d’affaire est inéluctable

- Nous subissons une perte du chiffre d’affaire conséquente mais avec une force commerciale bien structurée et augmentée nous stabilisons et regagnons des parts de marchés.

- L’érosion du chiffre d’affaires devient trop importante et met en péril la pérénité Mastics.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :