Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

Lycée de Bezons : Bilan sur l'amiante, baisse de DHG, suppression de postes ..

27 Mars 2015 , Rédigé par cgtbezons

Lycée de Bezons :  Bilan sur l'amiante, baisse de DHG, suppression de postes ..

Des raisons pour se mettre en colère : Quelques mots du CA du 5 mars 2015.

De L'amiante dans le lycée :

Il y a de l'amiante dans la colle des revêtements de sols du lycée du grand cerf. Mais y en a t-il dans l'air ? Des analyses doivent avoir lieu.

Nous avons demandé de quand dataient les diagnostiques ; quand se réuniraient (enfin) les prochaines commissions d'hygiène et de sécurité ; qui va faire les prélèvements d'analyse de l'air ? Sur ces trois questions aucune réponse précise. Par contre, qu'en est-il de la dégradation des matériaux concernés ? Quelle exposition ont subi les agents qui en faisant le ménage ont signalé d'étranges poussières ? Autant de question en suspens.

La DHG

Plusieurs remarques ont fait achoppé la discussion sur la DHG. Le CA a voté par 6 voix contre et 4 pour avec une douzaine d'abstention. Le TRMD est retoqué. Un prochain CA est convoqué pour la semaine prochaine. Si le vote contre l'emporte encore, le proviseur pourra imposer sa position. En attendant, nous avons exprimé notre refus de fonctionner avec une DHG insuffisante, nous ne voulons pas gérer la pénurie. C'est un minimum : dire que nous ne sommes pas d'accord. C'est fait mais cela reste de l'ordre du symbole. Discutons maintenant des suite à donner.

Non aux suppressions de postes !

La DHG de l'année prochaine c'est 62 heures postes en moins ! Plus de 5 % de baisse, l'équivalent de 3,5 poste en moins. Concrètement un poste est supprimé en espagnol un autre en math-science. Pour compenser un peu cela : des heures sup en nombre. Il y a déjà assez de chômage comme cela sans que l'on en rajoute. Il est absurde de demander plus à moins de monde. Il est illusoire de croire que l'on va faire plus avec moins, ce ne peut être la garantie de faire mieux. Assez de suppressions d'emplois ! Les collègues doivent pouvoir rester s'ils le souhaitent.

Les dédoublements c'est pas du luxe !

Nous avons souligné le manque de dédoublement. Il n'y en a pas assez dans de nombreuse matières et niveaux. Dédoubler ce n'est pas du luxe c'est indispensable pour garder le contrôle des classes.

Des pronostics bidons

Il est prévu que nous ayons 48 élèves en plus la rentré prochaine. Mais dans les classes de terminales pro les prévisions d'effectifs limités servent à limiter les dédoublements. Quelle garanties pour l'avenir ? Les pronostics indiquent des tendances, ils ne sont pas assez précis pour justifier les disparitions de dédoublement.

Des BMP à gogo

La DHG propose de mettre des « blocs » devant les élèves, avec un temps partiel et un salaire « moyen » et surtout de façon provisoire. Parfois, le BMP fait 10h et il y 9,5 heures sup. Il nous faut des postes pérennes. Nous avons besoin de stabilité, de sécurité et d'assurance pour gérer les classes et pouvoir s'investir. Alors il nous faut des vrais postes au lieu de « BMP » avec des heures sups.

Une motion

Nous avons voté contre la DHG et par contre pour affirmer que le CA en avait assez de s’accommoder de la pénurie nous avons éditer une motion qui dit en substance :

« Nous membres du CA nous opposons à la baisse de la DHG de 62 heures postes. Nous ne nous satisfaisons pas de mesures qui ne garantiront pas la qualité de l'enseignement dans un établissement jusque là classé ZEP et qui doit accueillir une cinquantaine d'élèves en plus. Nous réclamons davantage d'heures pour faire de l'éducation une priorité ». La motion est adoptée par la totalité du CA, sans la direction (proviseur, proviseur adjoint et gestionnaire).

La CGT du lycée de Bezons

Partager cet article

Repost 0