Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

1er mai 2015 Unitaire, Solidaire, revendicatif 15h Place de la République

24 Avril 2015 , Rédigé par cgtbezons

1er mai 2015  Unitaire, Solidaire, revendicatif 15h Place de la République

Vendredi 1er mai : manifestation unitaire à 15 h de République à Nation
Départ collectif à 14h à la station du tram « Pont de Bezon
s »

Partout en Europe, les peuples se mobilisent contre les politiques d’austérité voulues par les actionnaires, décidées à Bruxelles et appliquées par nos gouvernements. Elles engendrent partout inégalités, pauvreté, misère, remise en cause de la protection sociale, des Services Publics…

En France, les salariés se mobilisent également. Le 9 avril dernier des centaines de milliers de manifestants ont exprimé avec enthousiasme et détermination leurs exigences revendicatives en matière de salaire et de pension, d’emploi, d’amélioration des conditions de travail et de la protection sociale, mais aussi pour un développement des services publics qui réponde aux besoins des populations. Ils ont clairement affiché leur opposition aux politiques d’austérité conduites par le gouvernement et inspirées par le patronat, Medef en tête.

Gouvernement et patronat doivent entendre le message
et les exigences sociales exprimées aujourd’h
ui.

Dans les entreprises et territoires, les différents conflits qui se sont déroulés ces dernières semaines ont tous le même objectif : mettre les revendications des salariés sur la table des négociations sur les lieux de travail.

Les différentes lois « Sécurisation de l’emploi » ou « Macron », les cadeaux faits au patronat à travers le pacte de responsabilité et le CICE constituent un ensemble de dispositions qui creusent les inégalités et fragilisent la situation des salariés, tandis qu’elles sécurisent les profits des actionnaires.

La mobilisation doit désormais s’amplifier.

La CGT a pris à son compte l’appel de la CES de faire du 1er Mai 2015, une journée de mobilisation pour réagir aux politiques désastreuses qui menacent de transformer la crise financière en une stagnation de long terme et un chômage structurel élevé. L’objectif sera aussi d’avancer des réponses conjuguant investissements et développement de l’emploi.

Le 1er mai tous ensemble pour la satisfaction des revendications.

L’augmentation des salaires, l’ouverture de négociations possibles dans les entreprises privées comme dans la fonction publique, la hausse des minima sociaux, la revalorisation des pensions pour les retraités ;

L’égalité des salaires entre les femmes et les hommes, alors que l’écart se situe aujourd’hui à 27 % et 40 % à la retraite. L’égalité salariale d’ici 2024 permettrait de résoudre 46 % des problèmes des caisses complémentaires ;

Une réduction du temps de travail avec des embauches correspondantes,

Des créations d’emplois pour combattre le chômage et améliorer les conditions de travail,

Le développement des prestations sociales (santé, retraites, indemnisation du chômage, …).

De l’argent il y en a pour financer des mesures économiques efficaces, utiles pour relancer l’économie : les entreprises du CAC 40 ont réalisé +30 % de profits en 2014 soit 60 milliards d’euros. Un salarié travaille aujourd’hui plus de six semaines pour rémunérer les actionnaires, contre deux semaines, il y a trente ans.

C’est le coût du capital le véritable problème, s’y attaquer, c’est trouver des solutions à la crise.

Partager cet article

Repost 0