Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

La municipalité de Bobigny organise la fermeture de sa Bourse Locale du Travail

15 Septembre 2015 , Rédigé par cgtbezons

La municipalité de Bobigny organise la fermeture de sa Bourse Locale du Travail

MOBILISONS-NOUS

La bourse du travail de Bobigny subit à son tour les assauts de la municipalité de Bobigny,

qui leur supprime l’intégralité de leur budget de fonctionnement pour les VIRER.

UN RASSEMBLEMENT EST PREVU

LE MERCREDI 30 SEPTEMBRE 2015 18H00

SUR LE PARVIS DE LA MAIRIE DE BOBIGNY

Depuis plus de 50 ans existe sur Bobigny une Bourse du travail permettant aux salariés, chômeurs, retraités de pouvoir trouver auprès des syndicats soutiens, conseils, interventions auprès des administrations et faire valoir leurs droits et leurs revendications.

En 2002, lors du déménagement de la Bourse à l’Espace Maurice Nilès, une convention était passée avec M. Birsinger – Maire de la ville. Celle-ci prévoit depuis 2006, une subvention de 54 418 €, charge au conseil d’administration de la Bourse (composé des Unions locales CGT, CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC) d’assurer les charges (électricité, téléphone), l’entretien et l’aménagement des locaux, le salaire du régisseur et de la personne assurant le ménage.

C’est le cas pour la plupart des Bourse du Travail en France !

Cette subvention était identique jusqu’en 2014. Le 8 avril 2015, sans information préalable, la majorité du conseil municipal décidait de l’amputer des deux tiers et de la ramener à 16 700 €, soit 1 390 € par mois !

Cette décision était en contradiction avec les assurances qu’avait données M. De Paoli, maire de Bobigny, aux organisations syndicales en décembre 2014.

Malgré une rencontre avec Monsieur le Maire en juin 2015, il n’y a eu aucune évolution de la part de la municipalité.

En conséquence dès septembre 2015, la bourse du travail sera dans l’incapacité de payer les charges des locaux et devra licencier ses deux salarié(e)s.

C’est donc une disparition de cet outil syndical pour les salarié(e)s et les chômeurs (chômeuses) qui est recherchée par la décision municipale.

La bourse est ouverte toute l’année et reçoit en moyenne une centaine de personnes par semaine :

Pour monter un dossier aux prud’hommes, pour connaître et faire valoir ses droits, pour intervenir auprès de Pôle-emploi, la Sécu, les Impôts, soutenir la régularisation des travailleurs migrants….

A un moment où précarité, temps partiels, licenciements et chômage touchent une part importante de la population de Bobigny nous ne pouvons accepter cette décision unilatérale.

Partager cet article

Repost 0