Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

CGT Educ'action 95 : Communiqué aux collègues de Pontoise et Cergy

16 Novembre 2015 , Rédigé par cgtbezons

CGT Educ'action 95 :  Communiqué aux collègues de Pontoise et Cergy

Dans la nuit du vendredi 13 novembre, des attentats ont été perpétrés par des groupes fascistes, avec la volonté de faire un maximum de morts, aveuglément, dans une salle de spectacle, dans les bars et les restaurants et aux abords d'un stade.

La volonté de perpétrer un massacre. La barbarie.

Nous nous associons à l'immense élan d'émotion et de solidarité avec toutes les victimes et avec leurs proches.

Ces attentats sont des actes ignobles.

Leur violence procède de la même barbarie que celle de leurs commanditaires syriens ou irakiens, qui cherchent, par la terreur, à mettre en coupe réglée des populations entières, à réduire les femmes en esclavage et à liquider tous ceux qui ne pensent pas comme eux.

Quelles que soient les idées dont se réclament ceux qui les ont perpétrés, nous n'oublions pas non plus qu'ils sont des ennemis de tous les travailleurs.

Nous partageons entièrement l’émotion de la population, et en particulier de toutes les victimes de ces attentats et de leurs proches.

En revanche, nous ne pouvons nous retrouver dans l'appel à l'unité nationale de la part d'un gouvernement qui tente de masquer sa politique antisociale contre les salariés de ce pays, et qui inscrit son action internationale dans la continuité de ses prédécesseurs en alimentant le désordre et les guerres.

Nous dénonçons également solennellement l'extrême droite française, ses discours haineux vis-à-vis des musulmans et des immigrés, sa revendication d'un Etat policier encore plus fort, ses projets politiques anti -syndicaux et antisociaux.

C’est notre responsabilité de syndicalistes et le rôle historique de notre confédération syndicale CGT.

Évidemment nous nous gardons de tout amalgame entre ces tragiques événements et l'actualité sociale sur Pontoise.

Cependant, depuis deux mois et demi, une lutte syndicale est engagée sur Pontoise contre les décisions de rentrée de la municipalité, pour défendre les conditions de travail et de salaires, les emplois, de toutes celles et ceux qui au quotidien tentent de faire de l'école un lieu bienveillant, et ouvert au monde.

Un lieu où l'on apprend la tolérance, à l'opposé de tous les obscurantismes. Un lieu où l'émancipation reste à conquérir. Un lieu où chaque collègue aura à trouver des mots d'humanité dès lundi matin avec les enfants et les adolescents de sa classe face à l'horreur.

Cette lutte a aussi pour volonté de ne plus laisser dégrader les conditions d'accueil et d'apprentissage des élèves qui nous sont confiés.

Aussi nous maintenons le préavis de grève déposé pour le jeudi 19 novembre et nous appelons tous les collègues à être en grève ce jour là.

Pour faire aboutir nos revendications. Et, affirmer notre attachement à toutes les libertés, dont les libertés syndicales et de grève.

En fin de semaine dernière, 11 à 12 écoles sur les 16 que compte Pontoise affichaient 100% de grévistes enseignants.

Nous demandons aux collègues de prendre à nouveau le temps du débat et de nous confirmer leur choix d’être en grève le 19 novembre.

Nous ne savons pas si le préfet du Val d'Oise autorisera la manifestation dans les rues de la ville pour le jeudi. Sa décision nous parviendra dans les prochains jours.

Si ce devait ne pas être le cas, nous appellerons tous les grévistes enseignant-es, atsem, animateurs, agents d'office et les parents d'élèves solidaires à se réunir tous ensemble le jeudi 19 novembre dès 9H30 à la maison des syndicats de Cergy.

Argenteuil, le dimanche 15 novembre

Le bureau du syndicat CGT Educ'action 95

Partager cet article

Repost 0