Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

GUERRE D’USURE A BOBIGNY CONTRE LES SYNDICATS DE LA VILLE !

9 Décembre 2015 , Rédigé par cgtbezons

GUERRE D’USURE A BOBIGNY CONTRE LES SYNDICATS DE LA VILLE !

Depuis le lundi 7 décembre, la bourse locale du travail de Bobigny qui reçoit et accueille les salarié(e)s et les balbyniens se retrouve sans électricité ni chauffage.

Il s’agit d’une nouvelle étape dans le bras de fer engagé par la majorité municipale contre ce lieu unique pour la défense de tous les salariés.

L’amputation de 70% de la subvention avait conduit dès septembre 2015 à la cessation de paiement et aux licenciements de la femme de ménage et du régisseur.

Le 18 novembre 2015, le tribunal administratif, saisi en référé par le Conseil d’Administration (CA) de la bourse du travail, condamnait la ville à verser une provision de 23 768 euros.

A ce jour, toujours rien ! Malgré la décision du Maire de ne pas contester la décision de justice et de l’exécuter dans les plus brefs délais.

La mairie a été informée à plusieurs reprises que la facture EDF n’avait pu être honorée.

D’ailleurs, Monsieur le Maire déclarait publiquement (conseil municipal du 30 septembre 2015) que la ville allait prendre en charge les factures d’électricité !

La lenteur de réaction peut s’analyser comme une petite mesquinerie après le jugement et une nouvelle tentative faire disparaitre les organisations syndicales sur la ville.

L’absence d’électricité et de chauffage n’entamera pas davantage le combat de l’ensemble des syndicats pour que la bourse du travail continue à vivre et à être un outil au service de tous les salarié(e)s et habitants de Bobigny.

Rappel des faits :

Pourquoi tant de promesses non tenues ?

  • 8 Décembre 2014 : Audience des syndicats avec le Maire : celui-ci confirme le maintien intégral de la
    subvention et des locaux pour la Bourse Locale du Travail ;
  • Suite au conseil municipal du 8 avril 2015 qui remet en cause l’accord passé en décembre, Audience le 5
    juin 2015 : la Mairie dit nous consulter dans les jours qui arrivent concernant leur décision ;
  • Le 21 Juillet 2015 La Bourse reçois un courrier remettant en cause le versement de la subvention, depuis
    aucunes réponses n’est faites aux appels téléphonique, mails et courriers de la Bourse ;
  • 30 septembre 2015 : Lors du conseil municipal et en présence de syndicalistes, le Maire confirme le
    paiement de l’électricité et la prise en charge du ménage, s’engage à rencontrer le CA de la Bourse ;
  • 9 Octobre 2015 : Lors de l’audience qu’il a fallu arrachée, la Mairie propose de payer tous les arriérés et la dette de la bourse suite au non-paiement des subventions. Nous devons recevoir début novembre un projet de nouvelle convention et une délibération, en ce sens, doit être présentée au Conseil municipal du 4 novembre 2015, il n’en sera rien ;
  • Novembre 2015 : le ménage n’est pas fait, l’électricité pas payée, les arriérés non plus, pas de projet de convention ;
  • Décembre 2015 : le ménage n’est pas fait, les arriérés pas payés, la Bourse Locale du Travail n’a plus d’électricité… On s’éclaire à la bougie !!!

A quand le prochain mensonge ?

Contact presse : 06 52 82 23 50 ou 06 66 80 67 38

Partager cet article

Repost 0