Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

Défense de l'UL de Bobigny : Rassemblement devant Conseil Municipal mercredi 17 février 18h

15 Février 2016 , Rédigé par cgtbezons

Défense de l'UL de Bobigny : Rassemblement devant Conseil Municipal mercredi 17 février 18h

Nous syndicalistes, nous ne nous laisserons pas prendre nos locaux !
Tous les syndiqués, tous les syndicats au conseil municipal de Bobigny le 17
février !
Le maire doit cesser toute menace ! Cette situation n’a que trop duré.
Il doit maintenant s’engager par écrit à préserver nos locaux !
Depuis près d’un an, la municipalité s’acharne contre l’ensemble des syndicats de la Bourse locale du travail de Bobigny.
Le 8 avril 2015, le conseil municipal amputait de 70% la subvention de fonctionnement de la Bourse.
Pendant près d’un mois (décembre 2015), l’électricité et le chauffage sont coupés.
La municipalité ne respectant pas ses engagements, la Bourse du Travail saisi le Tribunal Administratif qui par ordonnance du 18 novembre 2015 condamne la ville à verser l’essentiel de la subvention.
En octobre, les syndicats CGT – FO – CFDT – CFE‐CGC – CFTC envahissent le conseil municipal ce qui impose au Maire
de recevoir une délégation des syndicats de la Bourse et un accord de principe est acté : une nouvelle convention garantissant les locaux et leur entretien devra être proposée par le Maire.
Mais par courrier du 14 janvier 2016, le Maire menace de rompre toute relation sauf à nous imposer une nouvelle convention qui retire tout moyen à la Bourse et qui rend précaire l’occupation des locaux puisque le Maire se donnerait la possibilité de les récupérer à tout moment. C’est donc clairement une étape vers l’expulsion !
C’est pourquoi il était inacceptable de signer une telle convention !
La Bourse du travail, c’est les locaux des syndicats ! C’est à dire l’outil pour les salariés, les chômeurs, les précaires pour défendre leurs droits face aux attaques du patronat, mais aussi pour obtenir gain de cause face aux administrations de plus en plus éloignées des habitants et des travailleurs.
Le choix du Maire, c’est donc de s’attaquer aux salariés à un moment où les relations dans les entreprises sont de plus en plus brutales.
INACCEPTABLE !
Si le Maire reste sourd, s’il refuse de respecter ses engagements,
Nous, syndicalistes répondrons par le rapport de force !
Il y a un an le Maire pensait fermer la Bourse du Travail. Nous sommes toujours là !
La Bourse du Travail continuera.
Nous appelons tous les syndicats dépendant de la Bourse à organiser méthodiquement avec leurs syndiqués et leurs sympathisants un rassemblement au conseil municipal à la hauteur des attaques.
Nous appelons l’ensemble de la population à se mobiliser avec les syndicats de la ville.
TOUS AU CONSEIL MUNICIPAL LE MERCREDI 17 FEVRIER RENDEZ‐VOUS A 18 H
SUR LE PARVIS DE L’HÔTEL DE VILLE
LES SALARIES DOIVENT OBTENIR SATISFACTION

Partager cet article

Repost 0