Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

Atos : le vrai bilan handicap

5 Novembre 2012 , Rédigé par cgtbezons

La direction Atos a récemment envoyé aux salariés un DVD de sensibilisation sur le handicap, ainsi qu’un dépliant vantant le partenariat de l’entreprise avec les jeux para-olympiques.

 

Cette opération de propagande ne doit en aucun cas masquer la réalité.

 

A commencer par le scandale Atos Healthcare en Angleterre : cette division a signé un contrat juteux avec le ministère du travail afin d’évaluer les personnes bénéficiant d’une prestation sociale, le but affiché est bien entendu de couper les vivres aux « profiteurs du système ».

Les évaluations sont faites à partir d’un questionnaire aux critères très subjectifs, souvent dans des centres difficiles d’accès pour les handicapés. Suite à ces évaluations, de nombreuses personnes souffrantes d’une longue maladie ou atteintes d’un handicap mental ont été déclarées aptes au travail.

 

Bilan : plus d’une centaine d’entre elles se sont suicidées (source Daily Mail).

 

 

 

En France, si la situation n’est pas aussi dramatique, ce n’est pas rose non plus.

La loi obligeant les entreprises à embaucher 6 % de salariés, a été contournée grâce à un accord signé avec les autres organisations syndicales, ramenant le quota à 2 %; belle économie réalisée par la direction !

 

Le site de Bezons est loin d’être facile d’accès : porte tournante à l’entrée, une personne en fauteuil roulant doit attendre qu’un gardien lui ouvre l’une des portes latérales. Pour entrer dans le couloir, ce n’est pas mieux : réussir à badger tout en tirant la lourde porte en bois est impossible sans l’aide d’un collègue.

Ces problèmes avaient pourtant étaient signalés à plusieurs reprises par le CHSCT.

 

Les salariés malentendants peuvent quant à eux profiter des problèmes acoustiques liés à l’open-space ou du calme de la cantine… 

 

La CGT déplore qu’une fois de plus, Atos soit plus attaché à son image qu’au bien-être de ses employés.


Partager cet article

Repost 0