Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

Portrait de salariés Atos

31 Janvier 2013 , Rédigé par cgtbezons

Nous l’appellerons Michel. Une espèce devenue persona non grata chez Atos, un senior.
Il témoigne : « Ma mission terminée à Bezons les commerciaux ne venaient pas me voir. Quand ils débarquaient dans les bureaux, ils allaient voir uniquement les jeunes. Pour nous sortir du « bench », il nous était demandé de contacter nos anciens clients. On devait faire un rapport des actions de recherches effectives chaque semaine. J’ai effectué des formations en « e-learning ». Ils voyaient tout ce qu’on faisait.

Puis on m’a proposé un entretien de gestion de fin de carrière ».

 

Seconde convocation un mois et demi après et le ton de la RH change et devient plus agressif : « Il faut trouver une solution ! As-tu des projets ? As-tu pensé à une rupture conventionnelle ? Tu sais les clients préfèrent les jeunes car ils sont moins payés. A ton âge, tu devrais être directeur de projet. »


Michel a craqué, il est parti en rupture conventionnelle, ils l’ont eu à l’usure, il n’en pouvait plus.
L’obligation légale obligeant la société à mettre en place un plan sénior n’est qu’un contre-feu communicationnel élaboré par le gouvernement précédent.


Au quotidien, nous constatons que la rupture conventionnelle est un moyen efficace pour la Direction Atos de virer les salariés les plus âgés et les inter-contrats.

Partager cet article

Repost 0