Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

Articles récents

ARGENTEUIL: Des employés des services techniques de la commune ont fait grève ce jeudi.

19 Octobre 2017 , Rédigé par cgtbezons

Les agents des services techniques de la ville d’Argenteuil sont arrivés à saturation. Ce jeudi, les employés des bâtiments (la totalité des 40 agents selon eux, 28 selon la mairie) ont profité de l’appel à la grève nationale pour se mettre, eux aussi, en grève et faire part de leurs inquiétudes spécifiques. Manque de personnel, interrogations quant à la pérennité du Centre Technique Municipal (CTM), reconnaissance de leurs qualifications… Les revendications sont nombreuses.

Depuis l’arrivée d’un nouveau responsable il y a plusieurs mois, leurs missions ont effectivement été recentrées sur les urgences quotidiennes (fuites d’eau, pannes d’électricité), alors que les gros chantiers sont externalisés. Un « choix assumé » de la municipalité mais qui ne passe pas auprès de ces agents qualifiés, qui ont parfois plus de trente ans d’expérience. « On produisait des meubles ici, lâche un menuisier. Des fenêtres, des portes ! » La salle Pierre Dux, c’est eux qui l’ont fait du sol au plafond, peinture, boiseries et maçonnerie. « Aujourd’hui les entreprises privées passent, font des travaux pendant l’été et puis c’est nous qui devons repasser derrière elles quand il y a un problème ! », s’insurge Gérard Dubois, agent de maîtrise du service serrurerie et membre de la CGT des territoriaux. « C’est comme cela depuis longtemps, on externalise car ça n’a plus de sens de fonctionner comme avant, ça coûte trop cher et aussi pour pouvoir faire face aux urgences, précise-t-on au cabinet du maire (LR). Si on a besoin d’eux alors qu’ils sont mobilisés sur un gros chantier, on ne peut pas les envoyer sur l’urgence… ».

Selon Gérard Dubois, le problème va plus loin. Même pour assurer ces nouvelles missions, il manquerait 22 agents pour faire fonctionner l’ensemble des corps de métier du CTM. « Il y a eu beaucoup de départs en retraite non remplacés », précise Pascal Videcoq, secrétaire général CGT des agents territoriaux. Huit départs en retraite n’ont pas été renouvelés depuis 2014, selon la municipalité. « On est quatre électriciens pour une ville de près de 110 000 habitants ! » lâche Pascal Petit, responsable du service électricité. Depuis le début de l’année, plus de 6 000 interventions auraient été notifiées à l’ensemble des corps de métiers du bâtiment (plomberie, peinture, électricité, serrurerie, maçonnerie, menuiserie…). « Une bonne partie n’est pas effectuée, par manque de personnel », précise-t-il. « On arrive plus à faire le boulot », ajoute un des menuisiers présents, qui dénonce aussi l’obsolescence de leurs outils et matériels. « Si vous verriez l’état du CTM ! » lâche-t-il. « Nous avons bien conscience que leurs conditions de travail ne sont pas satisfaisantes, le CTM sera certainement détruit et un nouveau CTM moderne sera construit, assure le porte-parole du maire. Il n’a jamais été question de le fermer, on en a besoin ». Ce vendredi matin, une délégation d’agents sera reçue par le maire.

LE PARISIEN.FR

Lire la suite

Toujours mobilisés pour défendre nos droits

19 Octobre 2017 , Rédigé par cgtbezons

 

Aujourd’hui, ce sont des dizaines de milliers de salariés mais aussi privés d’emploi, retraités, jeunes qui ont de nouveau fait la démarche de s’engager dans les différentes initiatives proposées par la CGT.
Que ce soit sous forme de débrayages, signatures de pétitions, assemblées générales dans les entreprises, participation aux rassemblements ou manifestations, le refus de subir une dégradation de ses droits au travail reste très fort.
La mobilisation, depuis septembre, a permis de démontrer que le programme libéral de Macron et de son gouvernement, répondant aux exigences patronales, ne remporte pas l’accord des premiers concernés : la jeunesse, les salariés, privés d’emploi et retraités.
Face au dumping social généralisé, à la hausse des inégalités qui en sont la conséquence, la CGT n’acceptera pas la disparition des conquis sociaux.
La succession de contre réformes visant à favoriser les plus riches, à réduire les droits des plus fragiles ne peut devenir le nouveau modèle antisocial français ; la loi de la jungle même reformulée sous d’habiles formulations reste inacceptable.
La CGT prendra une nouvelle fois toutes ses responsabilités, en proposant dès la semaine prochaines, aux autres organisations syndicales une journée d’action interprofessionnelle en novembre pour liquider le contenu des ordonnances ; également peser pour un apprentissage, une formation professionnelle et une assurance chômage de qualité !
Face à la volonté de ce gouvernement de transformation libérale, le meilleur remède reste l’unité des salariés dans la défense et la conquête de nouveaux droits.
Leur engagement dans des syndicats CGT pour, collectivement, faire face à la loi des patrons, reste la meilleure solution.
La CGT, avec ses syndicats, ne se résignera pas à subir sans agir !

Lire la suite

Motion de soutien Contre la procédure de licenciement de notre Camarade !

16 Octobre 2017 , Rédigé par cgtbezons

L’Union Locale CGT BEZONS, apporte son total soutien à Julie GUILLARD secrétaire juridique, représentante CGT des salariés de sa profession et des salariés TPE de la région Île-De-France  (entreprises de moins de onze salariés) qui est menacée de licenciement par la société SCP BENOIST REDON ET ASSOCIÉ.

 

 

En octobre 2017, a son retour de congé maternité, elle subie une  procédure du licenciement pour avoir exercé ses activités syndicales, son droit de grève mais aussi dénoncé ses conditions de travail inadmissibles.

 

Nous considérons cette attitude rétrograde, ne favorisant pas le dialogue social, et peu digne d’un cabinet d’Avocat « initié et expert » en droit du travail.

 

Notre organisation syndicale n’accepte pas ces méthodes répressives.

Nous refusons ce genre de pratique portant atteinte au droit d'expression et aux libertés syndicales.

Les salariés, y compris dans les très petites entreprises doivent être respectées !!!

 

L’union locale CGT BEZONS Exige :

 

  • L’abandon de la procédure de licenciement a l’encontre  de notre camarade  Julie GUILLARD.
  • Le respect de ses mandats et de ses droits.
  • Le retour a de bonnes pratiques et conditions de travail au sein de la Société SCP Benoist REDON et Associés. 
Lire la suite

Ordonnances Macron Mobilisation jeudi 19 octobre 14h à Montparnasse place du 18 juin 1940

15 Octobre 2017 , Rédigé par cgtbezons

JEUDI 19 OCTOBRE
14h à Montparnasse place du 18 juin 1940
MANIFESTATION PARISIENNE
départ de Bezons 13H00 au Tram


Après les fortes mobilisations de septembre, la mobilisation intersyndicale du 10 octobre des agents des fonctions publiques et des salariés du privé pour défendre les services publics, la colère qui s’exprime, se développe au sein du monde du travail.
Les conditions de travail se dégradent toujours plus, les salaires stagnent ou régressent et les inégalités s’accroissent. L’élargissement de la mobilisation est nécessaire et la convergence des luttes devient primordiale pour défendre nos droits et pouvoir satisfaire nos besoins.
À l’issue d’une rencontre intersyndicale qui a réuni l’ensemble des syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC, FSU, Unsa, Solidaires, Unef, UNL et FIDL) au siège de la CGT, les organisations syndicales ont décidé de se revoir le 24 octobre prochain, pour faire le point sur l’ensemble des réformes du gouvernement : loi travail, baisse des APL, hausse de la CSG, réformes à venir de l’apprentissage, de la formation professionnelle et de la retraite, etc.,... et construire ensemble la riposte commune nécessaire.
En quelques mois depuis son arrivée à l’Elysée les projets et les premières décisions de Macron s’attaquent directement aux conditions de vie de toute la population :

  • Les ordonnances contre le code du travail vont briser les droits des salariés et transformer la précarité en mode de vie pour tous. En réinstaurant le pouvoir arbitraire du patronat sur les salariés, en aggravant la subordination individuelle elles réduiront les possibilités de se défendre contre les patrons voyous,
  •  La baisse des aides au logement (APL) frappent les plus pauvres,
  •  La suppression des contrats aidés va encore accroitre le chômage et réduire les services publics rendus à la population,
  •  L’augmentation du forfait hospitalier de plus de 11% à 20 € par jour,
  •  La réduction drastique du financement de la Sécurité Sociale par la baisse des cotisations patronales augmenteront nos impôts et réduiront la possibilité de se soigner correctement et humainement,
  •  La réduction des pensions de retraite par leur gel et la hausse de la CSG,
  • La baisse de la dotation aux collectivités locales réduira les moyens budgétaires et humains des services publics, …
  • Le gouvernement a entrepris une déstructuration globale du modèle social français. Rien ne peut justifier ni légitimer ces régressions sociales, au profit des actionnaires.

Quand le gouvernement décide unilatéralement d’amplifier les cadeaux fiscaux aux plus riches et la suppression des cotisations sociales du patronat, au détriment des besoins et des droit des travailleurs qui créent les richesses et en faisant payer les plus modestes, il s’agit bien de choix politiques au profit des plus riches.
Assez de mépris et d’austérité, nous voulons vivre dignement de notre travail.


Vous aussi, refusez l’inacceptable  !

La CGT poursuit la bataille pour un Code du Travail renforcé, de nouveaux droits d’expression des salariés et de nouveaux pouvoirs d’intervention de leurs représentants.
Elle demande le renforcement des conventions collectives, le rétablissement de la hiérarchie des normes et du principe de faveur (primauté de la meilleure disposition), ainsi que l’amnistie pour les militants syndicaux et le respect des libertés syndicales.
La CGT a décidé de poursuivre, sans attendre, la lutte contre ces ordonnances qui cassent le Code du Travail, elle appelle à la mobilisation de tous.
Les routiers nous ont prouvé qu’on pouvait mettre en échec les ordonnances Macron.
Ils ont gagné l’intégration des primes et indemnités dans le salaire de base et la primauté de leur convention collective.
Aujourd’hui, nos concitoyens contestent de plus en plus ces ordonnances : 65 % d’entre eux les rejettent et 57 % soutiennent les mobilisations contre les projets du gouvernement.
La journée d’action du 19 octobre sera ancrée dans les entreprises, à partir des revendications de chacun et des besoins de tous.
Contre la casse sociale, pour les 32 heures, les augmentations de salaire, la retraite par répartition pour tous avec un mini au niveau du Smic, mobilisons-nous le 19 octobre.
Le nouveau président ultra libéral a choisi de faire payer ses cadeaux aux riches par les plus pauvres. En difficulté, il devient de plus en plus insultant vis-à-vis des salariés et des moins privilégiés qui refusent sa politique d’injustices au profit des financiers
Refusons la résignation, la mobilisation de tous doit s’amplifier.
Que l’on soit jeune, privé d’emploi, salarié ou bien retraité, agissons tous ensemble contre le développement de la précarité au travail comme dans notre vie quotidienne.


Nous sommes tous concernés.


 

Lire la suite

Préavis de grève 19/10/2017 de la fédération CGT des services publics + Tract

12 Octobre 2017 , Rédigé par cgtbezons

Après les journées de mobilisation des 12, 21, 28 septembre et 10 octobre, la CGT a décidé de poursuivre la bataille contre les projets d’ordonnances portant sur le Code du Travail. La CGT poursuit le combat pour un Code du Travail renforcé, de nouveaux droits d’expression des salariés et d’intervention de leurs représentants, l’amnistie pour les militants syndicaux et le respect des libertés syndicales, le renforcement des conventions collectives et le rétablissement de la hiérarchie des normes et du principe de faveur.

Vous ne vous êtes toujours pas saisi à ce jour des périodes des préavis de grèves déposés pour ouvrir des négociations sur nos revendications.

Outre les revendications portant sur le Code du Travail, dont le devenir aura nécessairement un impact sur la Fonction publique et son cadre national de garanties statutaires, le 19 octobre sera l’occasion pour les personnels de la Fonction publique de porter leurs exigences sur l’augmentation des salaires, le développement de l’emploi, l’amélioration des conditions de travail, le renforcement de la protection sociale et des droits à la retraite.

Dans le champ de la Fonction publique territoriale, notre organisation porte également l’exigence de :
• L’arrêt du processus de réforme territoriale ;
• L’arrêt des suppressions de postes ;
• La mobilisation des moyens financiers nécessaires au bon fonctionnement des missions publiques des collectivités territoriales dans l’intérêt des usagers ;
• L’instauration des 32 heures pour réduire le chômage et garantir des conditions de travail respectueuses des agents ;
• Le rétablissement à 1% de la cotisation CNFPT ;
• Le respect des principes statutaires en matière de formation et de pénibilité, à l’inverse de la logique portée par la transposition du CPF et du CPA ;
• Le respect plein et entier de la démocratie sociale, du syndicalisme, de son rôle de représentation des agents et de ses moyens de fonctionnement et d’intervention (CT et CHSCT) ;
• La pérennité de l’emploi pour les personnels impactés par le nouveau décret portant sur les rythmes scolaires ;
• L’aboutissement rapide du chantier engagé ces derniers mois pour la revalorisation des carrières des ATSEM.

Dans ce cadre, la Fédération CGT des Services publics dépose donc un préavis de grève de 0 à 24 heures pour l’ensemble des agents de la Fonction publique territoriale concernant la journée du 19 octobre 2017.

Jeudi 19 octobre 2017:

Manifestons pour défendre note avenir

Départ de PARIS 14h00 –

Place du 18 juin 1940 ( Montparnasse).

DEPART DE BEZONS RDV 13H00    AU TRAM

 

+ d'info  CGT TTERRITORIAUX  BEZONS

HOTEL DE VILLE

 6 RUE G PERI 95870 BEZONS  06 42 61 15 19

 

TRACT A DIFFUSER LARGEMENT

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>