Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

Dassault aviation a une très bonne santé financière mais ...

16 Mai 2017 , Rédigé par cgtbezons

Jeudi 11 Mai 2017 s’est tenu le C.C.E,de DASSAULT AVIATION  (petit résumé du compte rendu) :


Le point principal à l’ordre du jour portait sur la présentation des comptes société 2016.


L’expert-comptable du CCE a présenté les comptes 2016, en synthétisant la très bonne santé financière de Dassault Aviation, malgré les méventes des FALCON.

 

  •  Un niveau de chiffres d’affaires en hausse de 5% à 3,161 milliards d’euros,
  • Un bénéfice qui pourrait faire pâlir nombre d’entreprises aéronautiques à 257 millions d’euros.
  • Une trésorerie disponible de plus de 2,56 milliards d’euros,
  • Des prises de commandes élevées, de 9,20 milliards d’euros,
  • Une prise de commandes de 20 appareils FALCON et 36 RAFALE,
  • Un carnet de commandes atteignant 20 milliards d’euros,


Alors même que Dassault Aviation a touché, au titre du Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi 28 millions d’€uros depuis 2013, « le gel des embauches » pour 2017 est confirmé, en laissant ainsi « filer les effectifs » ! La direction nous explique qu’elle fera appel en priorité aux intérimaires et à la sous-traitance, « moins chers et plus flexibles », afin de palier à « l’augmentation du taux horaire des Spé Fab » et qu’il n’existe « plus aucun dogme autour du nombre de 2000 Spécifiques Fabrication ». Certain s’interroge également « sur le nombre important d’ingénieurs et de personnel d’encadrement dans les établissements » !!!

 

LA DIRECTION  a annoncé la totale délocalisation de la production FALCON 2000 en Inde !


La présentation du « Make in India »  fait craindre le pire pour l’ensemble de la production. L’ensemble des établissements de production va se retrouver impacté. Ceux qui se croyaient à l’abri de la restructuration ne le sont plus !
Depuis sa création, l’entreprise Dassault Aviation s’est développée sur les deniers de l’état pour concevoir ses avions. C’est un véritable holdup pour les salariés et le contribuable que de délocaliser la production à l’étranger.

Cette volonté de nos PDG et directeurs de construire des usines hors de la France (Inde et Malaisie) est un choix historique pour Dassault-Aviation. Jamais aucun directeur ne l’avait fait depuis la création du groupe en 1929 par Marcel Bloch. Cela sera chose faite en 2018 !

 

 

LIRE L' INTEGRALITE DU COMPTE RENDU DU CCE DE DASSAULT AVIATION

Partager cet article

Repost 0