Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
UNION LOCALE CGT BEZONS

Pour les agents territoriaux de Bezons : Les négociations sur l'IAT ont enfin abouti

27 Mai 2013 , Rédigé par cgtbezons

augmentation iat

UNE PREMIERE VICTOIRE POUR NOTRE POUVOIR D’ACHAT

Les négociations, entamées en septembre 2011, suite au mouvement revendicatif porté par les syndicats CGT et UGICT CGT des personnels des villes de Bezons, d'Argenteuil, de la CAAB et d’ AB-Habitat  ont enfin abouti pour Bezons.

Pour rappel, la première revendication portée par les 4 syndicats dans la lettre ouverte adressée à M. Lesparre et M. Doucet était :

  • Augmentation de 100 € net par mois de la rémunération de tous les agents territoriaux en revalorisant l’IAT.

 Janvier 2012

Les 2 Maires refusant les négociations communes, les 4 syndicats doivent négocier séparément.

 La CGT de Bezons demande une augmentation du coefficient d'IAT de 3 points pour tout le personnel des catégories C et B. Ce qui correspondrait à une augmentation de 90 € environ par agent (à  Bezons ce coefficient est de  4 sur une échelle allant de  0 à 8 )


Avril 2012

La municipalité nous propose :

1. Une prime exceptionnelle de 500 € net pour tous les agents

2. Mise en place d'un salaire minimum à 1400€ net

 La municipalité souhaite augmenter uniquement les agents dont le salaire est inférieur à 1400 € net (à temps plein)

Sur 412 agents, seuls 65 agents sont concernés par cette augmentation de leur IAT !

Lorsque l'on parle de salaire, il faut entendre rémunération. En effet, le salaire des fonctionnaires territoriaux étant fixé par arrêté gouvernemental  dans une grille nationale, la municipalité ne peut augmenter la rémunération des agents qu'en augmentant leurs primes.

Mai - juin 2012 : Réflexion en concertation

Suite à ce rendez-vous, nous souhaitons connaître les modalités d'application pour concerter nos collègues sur l'instauration de ce « salaire minimum ».

Nous demandons à la DRH d'avoir une projection par filières, fonctions, grades, indices avec les IAT et IFTS des agents titulaires et contractuels .Ces informations ne font que confirmer notre analyse quant à l'inégalité de n’instaurer une augmentation qu’aux « salaires minimums ».

En effet, un collègue percevant une rémunération supérieure ou égale à 1400 € ne percevrait aucune augmentation de leur IAT.

Lors de visites sur sites, nous faisons part aux agents  de l’évolution des négociations. Le fait de n’augmenter que les bas salaires  provoque un fort sentiment d'injustice.

Concernant la prime de 500 €, beaucoup nous disent préférer une augmentation pérenne de l'IAT plutôt qu'une prime exceptionnelle.

La CGT revendique un salaire minimum brut de 1700 euros,  et avant tout l'augmentation de la valeur du point, mais il est évident que nous parlons d'un salaire minimum statutaire de départ et qu'il n'est pas question que les négociations actuelles engagées créent des différences qui occultent l'ancienneté des agents. 

 Septembre 2012 

Nous organisons une heure d'information syndicale destinée au personnel de la catégorie C.  Les personnes présentes  confirment notre position de refuser :

·  l’augmentation seule des bas salaires au détriment des autres,

·  une prime exceptionnelle que pour 2012.

Ils revendiquent avec nous l'augmentation de l'IAT pour tous de façon pérenne.

Nous exposons donc notre point de vue aux élus et à la DRH.

Décembre 2012

Suite au Bureau Municipal nous rencontrons à nouveau les élus et la DRH.

 rois propositions sont envisagées :

·  L’  augmentation d’un point d’IAT pour tous les agents de la catégorie C

·  L’instauration d’un salaire minimum de 1 400 € net pour les agents à temps plein

·  La mise en place d’une mutuelle et prévoyance avec participation de la ville à partir de 2014

 Janvier 2013

Nous insistons sur le fait que nous sommes bien loin de nos revendications de septembre 2011

Comme les négociations ont traîné et que l’augmentation de l’IAT ne peut être rétroactive nous souhaitons  une compensation. Nous obtenons :

·1 point d’IAT en avril + 0,5 point en juillet 2013

· Le salaire minimum à 1400  € net de tous les agents à temps complet (en régulant leur IAT)

·L’ouverture des négociations pour la participation de la ville aux contrats de mutuelles et de prévoyances.

Mars  2013

·Dernier rendez-vous pour valider nos accords

·Examen de la proposition en CTP

· Vote et délibération en Conseil Municipal

·Premières consultations des agents pour les mutuelles et prévoyances.

 L’augmentation du coefficient d’IAT  est un bon compromis  pour augmenter notre pouvoir d’achat mais ne doit pas faire oublier l’essentiel à savoir la revalorisation du point d’indice. Celui-ci n'ayant pas bougé depuis une revalorisation de 0,5 % en 2010,

Ceci ne peut se faire qu’avec l’aide de tous les agents lors de revendications nationales : rassemblements, grèves, pétitions …

Nous avons fait, en avril, avec les syndicats CGT d’Argenteuil, d’AB Habitat et de la CAAB  une lettre ouverte à Philippe Doucet, notre député pour l’interpeller sur ce sujet.

 Ceci n’est que le début d’une longue bataille nationale qui doit se faire ensemble tout comme celle contre « le projet de loi de modernisation de  l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles »

 Nous devons rester très vigilants car nous seront directement touchés par ces restructurations.

Partager cet article

Repost 0